La tragédie de RGIII

Devenu fan modéré de NFL depuis mon séjour, je me surprends à suivre aujourd’hui avec beaucoup plus de plaisir le championnat de football américain que celui de la Ligue 1. Je me suis même mis à suivre “across the pond” les palpitantes aventures de nos amis les peaux rouges de Washington DC et de leur quaterback RGIII lors de la saison 2012-2013. Pour ceux qui n’ont pas suivi, petit récapitulatif.

A descent into hell

De manière générale, les franchises NBA et NFL de Washington sont en attente de résultats depuis plusieurs années. L’équipe de football, les Redskins, a gagné trois super bowls dans son histoire (1982, 1987 et 1991). Depuis, elle n’a rien obtenu à part un titre de champion de conférence de l’est en 1999. J’avoue ne pas vraiment comprendre les raisons qui ont amené l’équipe à obtenir d’aussi mauvais résultats depuis plus d’une dizaine d’année. En comprenant mieux maintenant le fonctionnement de la draft et la réelle volonté d’avoir un championnant relancé tous les ans par la fédération, je peux me permettre de jeter la pierre à l’administration technique de l’équipe qui n’arrive pas à se reconstruire.

Lors de la pré-saison où j’étais encore aux Etats-Unis, les Redskins ont réussi à mettre la main sur Donovan McNaab. Toujours en quête de reconstruction, l’équipe a fait le choix de l’expérience en recrutant un ancien quaterback de bonne classe. Effectivement, il a toujours été considéré par ses pairs comme étant un très bon joueur. Même s’il a malheureusement rencontré beaucoup de blessures tout au long de sa carrière, il a déjà connu des heures de gloire. Ce choix d’amener un tel joueur dans l’équipe aurait pu payer sauf que McNaab était déjà beaucoup trop vieux pour évoluer en NFL et tenir à lui seul une équipe. Il est donc échangé très rapidement chez les Vikings de Minnesota (j’imagine que son salaire à du précipiter les choses) contre des tours de draft. Un échec de plus pour les récruteurs de Washington qui se retrouveront toute la saison avec deux vieux quaterbacks de second rang. L’équipe finira avant-dernière. Les fans ont très rapidement compris que cette année là n’étaient encore pas la bonne et certains iront même jusqu’à supporter les Ravens de Baltimore (la ville la plus proche de Washington) qui elle a réalisé une très bonne saison régulière. Donovan McNaab de son côté n’a pas été gardé par les Vikings et j’ai eu la surprise l’autre soir de le voir commenter les matches pour une chaîne américaine.

The 2012 NFL Draft

Du 26 au 28 avril 2012 s’est tenu la draft. Petit rappel du principe : globalement on prend les meilleurs joueurs universitaires, on les trie du meilleur au moins bon, et théoriquement, c’est l’équipe la plus nulle qui choisit le meilleur et ainsi de suite. Bon, en réalité c’est plus compliqué que ça mais l’idée est là.
L’année 2012 a été marqué par la présence de deux grosses pointures universitaires à la première et deuxième place de la draft. Andrew Luck d’un côté (le champion avait refusé de devenir professionel l’année précédente pour finir son diplôme) et Robert Griffin III, un bonhomme qui joue dans une mauvaise équipe mais qui l’a fait gagner à lui tout seul et qui sait faire beaucoup de trucs. Très rapidement, on trouve des pancartes de supporters dans les tribunes disant “Suck for Luck“. L’idée étant de finir dernier pour récupérer un quaterback très prometteur. Les Colts d’Indianapolis gagne ce jeu et les Redskins, avant-dernier choissisent naturellement RGIII.
Les fans sont enthousiastes pour plusieurs raisons : RGIII incarne le renouveau de l’équipe : il représente un pari sur le futur. De plus, il avait toujours déclarer qu’il voulait jouer pour les Redskins qu’il appelle “son équipe de coeur”. Aussi suprenant que cela puisse paraître, l’équipe technique choisit également un autre quaterback en la présence de Kirk Cousins. Beaucoup critiqué, je trouve au contraire ce choix logique : on prend un autre jeune pour créer une émulsion saine. Les deux vont progresser et Cousins pourrait devenir un remplacement de luxe dans le futur. Les deux joueurs passeront toute la pré-saison ensemble à digérer le fameux Book des Redskins (un livre contenant toutes les tactiques de l’équipe).

2013 Regular Season

Coach Shanahan ne fait pas dans la demie mesure pour le début de saison. Il nomme directement RG3  titulaire et affirme qu’en lui laissant un petit temps d’adaptation il apportera énormément à l’équipe. Certains fans sont contents. D’autres pensent qu’il est encore trop tôt. Mon point de vue est que le coach n’a de toute façon pas le choix… Globalement, on comprend que la saison va être une montée en puissance. On ne se fait pas d’illusions sur les objectifs mais on attend que RG3 obtienne de l’expérience. Les premiers matches de RG3 sont prometteurs pour un rookie mais l’équipe n’est pas organisée et perd beaucoup de ses premiers matches.
La date du 11 Novembre 2012 marque un tournant dans la saison. Après 3 victoires pour 6 défaites, les Redskins vont echaîner 7 victoires de rang sous l’impulsion de RGIII. Les fans et même la presse s’enflamme pour le quaterback à l’image de cet article du Washington Post que j’avais eu l’occasion de lire à l’époque. On ira même jusqu’à lancer l’idée que Robert Griffin III pourrait être l’actuel meilleur quaterback de la ligue (pour ce coup là c’est la presse qui s’enflamme). Toujours est-il que le joueur est officiellement sélectionné pour le Pro Bowl, c’est-à-dire le All Star Game du football américain (qui sera disputé le 27 Janvier). Les Washington Redskins finiront après cette série de victoire NFC East champion (la dernière fois était en 1999) devant les NY Giants, Dallas Cowboys et Philadelphia Eagles. Cela a pour effet de marquer la première étape du renouveau des Redskins.
Une ombre apparaît toutefois au tableau. Lors du match fratricide contre les Ravens de BaltimoreRGIII va subir un violent choc au genou. Kirk Cousins remplacera RGIII sur le fil est assurera la relève pour la fin du match. Ce match montrera à la fois que le choix de Kirk Cousins a été payant et que la defense team a elle aussi bien su monter en puissance lors de la saison pour tenir le score.

2013 Playoffs

Sur sa lancée de champions de la NFC East, les Redskins se qualifient donc pour les playoffs et vont pouvoir prétendre au titre. Pour rappel, ils ne s’étaient pas qualifié pour les playoffs depuis 2007. Le match va les opposer le 6 janvier 2013 aux Seattle Seahawks. Pour ce match, Robert Griffin III est titulaire mais jouera avec une genouillère énorme. Je me suis même demandé s’ils allaient l’autoriser à prendre ses béquilles sur le terrain. Le coach pense que même s’il n’est pas à 100%, son impact sur le jeu et son leadership sur le terrain vont pouvoir donner la victoire à l’équipe.
Dès le début de la rencontre, les Redskins parviennent à marquer 2 touchdowns pour mener 14-0. Seulement le réveil de leur adversaires vont les pousser à faire des erreurs pour même les redépasser au score. RGIII n’est pas à son niveau. A la toute fin de match, sur un très mauvais snap, RGIII va commettre un fumble et se retordre le genou. L’image du jeune quaterback de 22 ans qui se blesse tout seul gâche tous les espoirs des supporters. Match perdu, saison terminée et on se demande même si la carrière du joueur n’est pas en danger.

rgIII

(Al Bello / Getty Images)

Les critiques vont bon train. La blessure de RGIII va faire la une du Washington Post pendant plus jours. Les supporters appellent le coach à démissionner car il n’aurait jamais du permettre à un joueur blessé d’être sur le terrain pour un match aussi important. Même si le quaterback déclarera par la suite qu’il a tout fait pour jouer, certaines personnes ne le jugent pas assez expérimenté pour prendre ce genre de décision tout seul. Pour ma part, je trouve vraiment dommage que le coach l’ait mis sur le terrain. RGIII incarne le futur. Il n’était pas prêt à jouer ce match et sa première année devait surtout lui servir à comprendre tous les rouages de la NFL. Aux dernières nouvelles, il a été opéré avec succès des ligaments croisés intérieurs et devrait être capable de rejouer pour la saison prochaine. Il est évidemment out pour disputer le All Star Game. Si jamais RGIII ne revient pas à son meilleur niveau un jour, les Redskins auront une nouvelle fois grillé leur chance de se sortir du gouffre dans lequel ils sont depuis plusieurs années.

Le résumé et les moments forts du match contre Seattle ici.

One thought to “La tragédie de RGIII”

Leave a Reply