Buy the rumor sell the news


Au début du mois de janvier, vous n’avez probablement pas manqué les actualités d’Apple concernant la chute la plus rude depuis quatre ans du titre Apple AAPL. Pendant quelques jours les rumeurs y sont allées bon train pour essayer de trouver des explications. On a pu y lire beaucoup de choses (beaucoup de n’importe quoi aussi) souvent dans une interprétation de certains grands journaux digne d’un film de Michael Bay.
Apple_by_Nabekor
  • Erosion des parts de marché face à Android.
  • Arrivée de Windows Phone.
  • Vente en Chine annulées.
  • Chute des ventes des produits.
  • Spécialisation d’Apple versus Diversification d’Amazon.
  • Tim Cook qui n’est pas à la hauteur de Steve Jobs.
  • Et surtout : réduction des stocks diminués de moitié dans les usines Apple.
Ces propositions sont toutefois pertinentes et pourraient tout à fait justifier une baisse de l’action Apple mais à l’époque j’avais du mal à y croire pour deux raisons. Pendant les fêtes de fin d’année, il était impossible d’obtenir un iPad Mini (rupture de stock) ce qui est un signe surtout quand on connaît les capacités de production d’Apple. Et surtout Appple venait de renouveler ses gammes pour Noël (nouvel iMac après plus de 20 mois sans mise à jour, iPad mini, MacBook Pro).
A cette époque, on commence à dire que Tim Cook ne sera pas capable de reverser des dividendes aux actionnaires comme l’année dernière voire même qu’il va démissionner. Je suis tombé sur un article d’un magazine tech qui émettait à l’époque une  hypothèse que l’action est contrôlée et va évoluer à la mi-janvier.
Le 23 Janvier 2013, Apple remet son résultat financier pour le premier trimestre de 2013 et annonce quelques exploits. L’entreprise rend un chiffre d’affaire record de 54,5 milliards de dollars pour un bénéfice net de 13,1 milliards de dollars. Dans la foulée, Apple annonce qu’il reversera encore plus de dividendes à ses actionnaires que l’année précédente, qu’ils ont fait +29% de vente d’iPhone et +49% de ventes d’iPad. Globalement, le résultat annonce que l’entreprise commence effectivement à montrer des signes de ralentissement mais son bilan reste encore une fois monstrueux.
La question que je me pose à ce moment précis étant :
Pourquoi le cours de l'action d'Apple a-t-il autant chuté avec un tel bilan ?
Je ne connais évidemment aucune subtilité de la Bourse. Toutefois, je suis tombé sur cet article de Joe Springer (un trader indépendant) qui écrivait le 13 Novembre dernier qu’il ne fallait pas acheter d’action avant le 18 Janvier (!). En gros, selon lui, l’augmentation de l’action d’Apple pendant l’été 2012 était liée à l’émission d’une énorme quantité d’options d’achat longues (compris entre une fourchette de 550$ et 800$). Options dont la plupart devaient expirer le 19 Janvier. Il semblait donc intéressant d’émettre une option d’achat quand le cours s’envolait vers les $700 en août. Sauf qu’il faut savoir que la majeure partie des actions Apple est possédée par des hedge funds qui avaient tout intérêt à gagner de l’argent par effet de levier lors de l’expiration de ces options si elles étaient plus hautes que le cours actuel.
AAPL
Evidemment, et je me répète, je ne connais pas les subtilités de la bourse. Je constate juste une augmentation soudaine avant la parution des résultats financiers d’Apple immédiatement suivie par une grosse chute. Je n’irai pas répandre de fausse rumeurs mais force est de constater que les gros portefeuilles sont dans la place et donne l’impression de bien contrôler la situation.

© 2010 Photo by Nabekor

3 thoughts to “Buy the rumor sell the news”

  1. Tim Cook a cédé aux gros portefeuilles bien garnis, car il faut rappeler dans ton post que la politique de Steeve Jobs concernant les actions était la suivante : ne distribuer aucune dividende. Il arguait qu’un cours d’action multiplié par plus de 100 depuis 1996 (alors elle ne valait que 5,5$) était suffisant pour satisfaire les investisseur, et surtout conserver et faire grossir un trésor de guerre : une trésorerie d’un montant incroyable de 100G$.
    Cependant, les investisseurs lorgnaient depuis un bon bout de temps sur ce pécule, qui selon eux, devait être partagé et redistribué. Apparemment Tim Cook pourrait céder aux investisseurs.
    Après il faut aussi voir une chose c’est qu’Apple comptait, je ne me suis pas tenu au courant, racheter 10 milliards d’actions lorsque que le cours était au plus bas depuis quelque mois (530$) vers nov. 2012. Du coup cela à du influencer les cotations également.
    Dur dur la vie d’une action en bourse 🙂
    Bon post en tout cas

    1. Oui Axel, je ne me suis pas étalé sur le fait que l’an dernier était une première concernant Apple et le reversement de dividendes. Concernant le rachat de 10 milliards d’actions par contre je n’étais pas au courant.

Leave a Reply