Baltimore, c’est tout simplement la ville la plus importante du Maryland. Avec Washington, D.C. située à une soixantaine de kilomètres, elle constitue une agglomération de près de 8,2 millions d’habitants, ce qui en fait la quatrième agglomération du pays. Sa position centrale sur la côte Est des États-Unis en a fait historiquement un carrefour entre les États du sud et du nord.

Baltimore possède en outre la spécificité de n’être intégrée à aucun comté, ce qui en fait une ville indépendante depuis sa séparation avec le comté de Baltimore en 1851.

Forte de sa position, la cité se développa en tant que port important. Porte d’entrée en Amérique du Nord pour de nombreux immigrants européens, la ville exportait autrefois de nombreuses marchandises vers l’Europe. Plus tard, la ville devint un centre naval de premier ordre et se développa également grâce à la sidérurgie. Alors que Baltimore était la deuxième ville la plus peuplée des États-Unis en 1850, sa position est aujourd’hui bien différente après une forte baisse démographique depuis les années 1960. La ville essaie aujourd’hui de se redresser grâce à de nombreux projets de rénovation urbaine comme dans son port intérieur et grâce à sa culture. La ville est en effet le lieu où est décédé le poète et nouvelliste Edgar Allan Poe et de nombreux autres artistes.
Elle accueille également plusieurs équipes sportives concourant dans les plus importantes divisions du pays comme l’équipe des Ravens qui s’est incliné cette année en finale de conférence.

Pour l’anecdote, la criminalité de la ville est très élevée. Selon des statistiques du FBI de 2003, la criminalité sur les personnes était 2,9 fois supérieure à celle de la moyenne des États-Unis alors que la criminalité contre la propriété l’était de 32 %. Baltimore est par exemple la ville où il y a le plus d’homicides entre afro-américains (Black On Black Crime) dans tous les États-Unis et également la 12e ville la plus dangereuse du pays avec 1 754,5 crimes pour 100 000 habitants selon une étude menée par CNN en 2006.

N’étant pas non plus fou au point d’aller visiter des quartiers chauds à pied, après avoir fait le parcours touristique conventionnel autour du port, nous nous sommes rendus dans un marché du centre-ville pour manger un plat typique du Maryland, le Crab Cake. Le grand marché couvert, le Lexington Market peut accueillir environ 500 personnes. Au centre du marché avait lieu un concert très chaleureux de musique afro-américaine où les gens n’hésitaient pas à danser un samedi après-midi pendant qu’il faisait leurs courses. Dans tout le marché on devait compter 98 % d’afro-américains. Nous nous sommes donc posés dans le marché pour manger notre premier et très typique Crab Cake.